Voyage

L’histoire derrière mon Eurotrip

avril 5, 2018

Ah ça, les gens en ont entendu parler longtemps! C’est d’ailleurs ce voyage qui m’a réellement donné l’envie de commencer mon propre blog, tout simplement parce que les gens me posaient tellement de questions et étaient tous impressionnés par ce beau projet. Alors pourquoi ne pas écrire des articles qui vont me permettre de répondre à toutes vos questions?

Je pense qu’il est vraiment important de vous dire comment et pourquoi j’ai fais ce voyage… En fait, cela faisait déjà depuis un bon moment que j’avais commencé à mettre de l’argent de côté pour m’acheter une maison le plus vite possible. Je me réjouissais déjà à mes 21 ans de pouvoir dire que j’envisageais le processus de m’acheter mon propre chez-moi. Ce qui est réellement arrivé, au bout du compte, c’est que je me suis levée un matin et puis j’ai simplement décidé que j’étais encore bien jeune et que j’avais énormément de choses à découvrir autour du monde avant de m’embarquer dans un tel projet d’achat. On lâche tout et on part en Europe? Oh que oui! De toute façon, qui a dit qu’à 21 ans on se doit d’être encore à l’université ou bien de travailler du 9-5 à tous les jours? Personnellement, je crois que la société dit que c’est comme ça qu’on doit faire pour pouvoir affirmer qu’on a réussi dans la vie, mais moi je pense que c’est bien plus que ça. Et si la vraie vie c’est d’être heureux et de faire ce qu’on aime sans toujours avoir à se faire dire quoi faire et comment le faire? Je comprends que pour pouvoir voyager il faut de l’argent … mais de l’argent il y en a à faire partout dans le monde et de plusieurs manières différentes. Commençons par faire nos expériences de vie et bâtir nos souvenirs et peut-être qu’après on parlera de travailler pour le reste de ses jours. Dans le fond, tout est une question de priorités, comme je le dis souvent!

 

Et si la vraie vie c’est d’être heureux et de faire ce qu’on aime sans toujours avoir à se faire dire quoi faire et comment le faire?

 

Enfin bref, j’avais finalement pris la décision que cet argent servirait à autre chose qu’un gros tas de responsabilités. Quelques jours plus tard, j’avais un billet «aller» en main direction France, mais aucun billet de retour. Pour combien de temps? Je ne savais pas non plus. J’avais quitté mon emploi du moment, j’avais même pris la décision de mettre mes études sur pause (ou même les arrêter) pour pouvoir me permettre de faire ce voyage tant désiré. Je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais mais une chose était certaine : je devais le faire. Il y avait vraiment quelque chose à l’intérieur de moi qui me poussait à le faire et j’étais bien motivée à l’accomplir.

Et me voilà donc dans l’avion. Je vous mentirais en vous disant que je n’ai pas eu quelques larmes qui ont coulées lors du trajet et qu’il n’y a pas de moments où je me suis dit « mais qu’est-ce que je fais là? Dans quoi me suis-je embarquée? Bin oui Florence, une autre de tes décisions impulsives! ». Je n’étais vraiment plus aussi sûre de moi que je l’étais une semaine plus tôt, mais là c’était officiel et il n’y avait pas de coming back. Une chose qui m’a vraiment aidée avec le temps, c’est que je suis une personne qui s’adapte très bien et très rapidement à plusieurs endroits et types de situations alors je n’ai jamais eu le mal du pays. Au fond, on n’a pas vraiment le choix d’être comme ça lorsqu’on aime voyager de toute façon. J’ai donc visité 6 pays dans une période de 9 semaines : la France, l’Irlande, l’Angleterre, la Hollande, la Hongrie et la Suisse. Je recommencerais demain sans aucun doute et sans même me reposer la question. À ce jour, je me dis même que j’aurais eu le plus grand regret de toute ma vie à ne pas l’avoir fait.

Il y a tellement de choses à voir en Europe, c’est vraiment ça qui est génial, tout est proche. Il y a tellement d’opportunités de visiter plusieurs pays en si peu de temps. Le vol le moins cher que j’ai payé dans toute ma vie fût justement celui entre la Hongrie et la Suisse pour un total d’environ 40$ bagages inclus. On s’entend que comparativement aux prix des vols qu’on voit à Montréal, je vivais le rêve total. Parfois même en Europe, prendre l’avion vous revient moins cher que prendre le train ou bien l’autobus, d’où l’importance de magasiner vos options. Si vous avez un jour la chance d’aller en Europe, profitez de tous les pays qui seront à votre disposition et visitez le plus d’endroits que vous le pouvez, tant qu’à y être!

 

 

P.s : j’utilise toujours des guides touristiques lors de mes voyages, pour maximiser mon accès à l’information. Personnellement, je prends pour la plupart du temps mes guides sur Lonely Planet.

 

 

 

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply